Tag Archives: cuir

DIY couture : avec un torchon et une ceinture

30 Juin

J’ai plein d’articles et plein de choses en tête, mais je n’ai pas toujours tous les éléments pour aller au bout de ce que je veux faire ! alors aujourd’hui, un petit  tuto qui ne demande pas énormément de fournitures : un torchon, une ceinture, une machine à coudre. Autre chose, j’ai imaginé ce tuto comme étant destiné au garçon … petit bide, le garçon trouve les couleurs pas assez masculines et je crains donc qu’il ne l’utilise pas (tans pis, ça me servira bien à moi).

Revenons-en aux fournitures en question et à l’objet final de ce DIY ! Il s’agit de se fabriquer un totebag, vous savez ces petits sacs parfaits d’appoint pour transporter des magazines, les coursettes du jour ou autre encas qui ne rentrent pas dans le sac à main ou la petite besace quotidienne ! Simple à coudre, car il se résume à un rectangle de tissu et deux anses pour le porter facilement sur l’épaule ; ici j’ai choisi en plus de le rendre plus rigide (et aussi plus virile) en recyclant une ceinture en cuir qui servira pour les anses.

Concernant le tissu, j’ai dans mes valises en carton, un tas de petits tissus féminins, des pois, des fleurs, des motifs aux couleurs tendres et joyeuses, mais rien qui fasse vraiment masculin. N’ayant pas vraiment besoin d’un grand carré de tissu et ayant le souvenir d’avoir vu cette idée de recyclage de torchon sur un blog, j’ai décidé de partir à la quête du joli torchon sobre mais pas trop triste non plus … les dimensions du torchon sont parfaites pour ça (50*70), il suffit juste de  le plier en deux et de coudre les côtés (sur l’envers). Les finitions visibles du haut du sac étant déjà faites, il n’y a aucun ourlet à faire, il suffit juste ensuite de dénicher une chouette ceinture.

C’est là où ça s’est gâté pour moi et où je préfère vous prévenir : essayez d’utiliser une ceinture à l’épaisseur maxi de 1,5 mm, ce sera beaucoup plus simple à coudre. Ce n’est pas la première fois que je couds du cuir, j’ai réussi à superposer sans soucis deux ou trois épaisseurs de différents cuirs mais là, j’ai eu du mal à trouver la bonne tension du fil, le bon point pour éviter que le fil ne saute constamment ou pire casser les aiguilles (3 aiguilles cassées aujourd’hui!!!) . Je ne vous montrerai donc que rapidement les petites coutures de finitions, je les aurais aimées beaucoup plus jolies et précises, mais n’ayant rien d’autre sous la main et n’ayant pas vraiment trouvé d’autres ceintures à petits prix en magasins ou hier en vide grenier, j’ai tenté l’expérience avec ce que j’avais (3mm d’épaisseur) (et puis, rappelons le, le but est de recycler ce qu’il y a chez vous, ce qu’on peut vous donner et non d’acheter forcément du neuf … sauf dans le cas du torchon, hein, surtout si comme moi, les vôtres sont un peu tristes,avec certaines vilaines tâches qui ne partent plus ou des empiècements élimés!)

En photos, voilà ce que ça donne :

001-fournitures

ah oui, j’oubliais l’outil indispensable et qui facilite beaucoup la vie pour toi qui a envie aussi de travailler le cuir: le cutter circulaire (le truc en orange) : génial pour couper le cuir, aussi épais soit-il (donc même cette ceinture que j’ai coupé dans la longueur sans soucis …j’ai essayé avec des ciseaux et jamais je n’aurais obtenu de coupe droite et précise sans ce cutter). Pour info, je l’ai payé un peu plus de 5 euros.

Revenons-en aux dimensions : à la base le torchon faisait 50 * 70cm.

Plié en deux et cousu, le totebag fera 34 * 43 cm de haut (j’ai décidé de le raccourcir un peu et j’ai donc coupé le fond du sac et refait une couture, toujours sur l’envers)

Choisissez ensuite une ceinture suffisamment grande et large pour avoir deux bandes de cuir de 70 cm longueur sur 1,5 à 2 cm de large.

002-ceinture

Positionnez les sangles en les centrant sur la largeur du sac afin d ‘avoir un écartement de 15 cm au milieu.

003-anses

Coudre les anses sur chaque côté, en les positionnant à 3 cm de hauteur et en cousant un rectangle et ses diagonales sur environ 2 cm de haut.

005-details-anses

Et voilà, c’est terminé et prêt pour emmener vos indispensables de la journée!

004-finit

006-sac-porté

DIY : une pochette en bandoulière pour mon polaroid SX

19 Mai

Nouvel article qui permet aussi d’inaugurer la rubrique photographie … bah oui, je l’ai prévue à la création du blog et je n’y ai encore rien posté. Ceux qui me connaissent s’attendaient peut-être à y lire assez vite des articles et surtout des photos n rapport avec le polaroid, l’argentique, le moyen format voire même le collodion … ce n’est pas prévu pour tout suite, la raison est simple, je ne fais quasi plus de photos et encore moins de polas (malgré la qualité certaine des derniers films produits par Impossible et malgré mon stock encore conséquent de films de la firme Polaroid).

Alors contournons la chose photographique au premier degré avec un article et un petit atelier couture qui va peut-être me permettre de shooter plus de polaroids ! Quoi de mieux qu’une jolie pochette faite maison et personnalisée pour accessoiriser la tenue du jour (hm, pour cela va falloir que je couse une quinzaine de pochettes alors)…

Concrètement, ce qu’il vous faut : un morceau de cuir et une machine à coudre (ou bien un petit outil appelé griffe à frapper qui sert à percer des trous dans le cuir et permet ensuite de coudre les pièces à la main). Le petit tuto comporte aussi deux options histoire de rendre la pochette bien plus pratique et pour ça il vous faudra quelques petits accessoires : un morceau de tissu (pour l’option 1) et des anneaux en métal, une boucle coulissante (récupérés éventuellement sur un ancien sac), des rivets, une pince à emporte pièces, un bouton aimanté, de la sangle, un bouton déco, et de la colle (pour l’option bandoulière).

Mais certains vont penser : une pochette en cuir ? c’est le luxe, ça doit coûter un bras !! pas du tout, on trouve des chutes de cuir dans les tanneries ou encore dans les vides greniers de créateurs (quelques petits euros la chute de cuir ici). Bon et puis, vous pouvez aussi utiliser une toile épaisse pour un autre rendu.

01-CHUTE

1 : Découper deux rectangles pour la forme de la sacoche

– rectangle A : 31,5 cm * 13 cm
– rectangle B : 23 cm * 20 cm (le rectangle sur la photo de droite ci-dessous où on va découper aux angles deux carrés de 3,5 cm de côté

02-COUPES

2 : Coudre endroit sur endroit sur le trait de pointillé les angles sur le rectangle B (désolée, je n’ai pas photographié ces phases au fur et à mesure de la cousette, du coup, voilà un schéma à la main).

On se retrouve donc avec la forme du rectangle B, photo de droite ci-dessous.

Une fois les angles cousus sur B, on coud toujours endroit sur endroit, B et A ensemble (les pointillés représentant les coutures sont à environ 1 cm du bord et sont compris dans les dimensions de coupes précisées en début d’article)03-COUTURES02 N’essayez pas d’épingler le cuir ensemble c’est bien trop chiant ; le mieux est de bâtir avec des agrafes. Le cuir se coud assez facilement avec une machine à coudre classique, changez juste l’épaisseur de l’aiguille. 03-COUTURES01

3 : Couper les petits angles afin de faciliter plus tard le retournement de la pochette et sa bonne tenue 04-COUTURES-ET-COINS-COUPES

4 : Option 1 : Couture d’une petite pochette en tissu qui sera collée à l’intérieur de la pochette.

Couper une bande de tissu vertical 10 cm * 23 cm.
La plier en deux endroit sur endroit et coudre le long des bords, surfiler l’ouverture intérieure ainsi que le petit rabat qui sera collé avec le dos de la pochette à l’intérieur de la sacoche de cuir (avec de la colle Néoprène). 05-COUTURES-POCHETTE-INT 06-POCHETTE-INT-+-films

5 : On peut désormais retourner la pochette et si on le souhaite, arrondir les angles du rabat comme je l’ai fait ici. 07-BORDS-RONDS-ET-AIMANTS

6 : Pose du petit bouton de fermeture aimantée (un bouton pression peut convenir aussi).

Le système de bouton pression se compose de 4 petites pièces, le seul outil nécessaire pour sa pose est un cutter. Pour les mesures, j’ai centré le bouton à l’horizontal et posé celui sur le rabat à 2,5cm de son bord et l’autre bouton à 5,5cm du haut de la pochette intérieure. Je vous conseille de prendre vos mesures avec le polaroid SX dans la pochette. 08-AIMANTS

7 : Option 2 La bandoulière (ça c’est si tu veux te ballader juste avec le SX sans avoir à le ballader dans un autre sac) 09-PINCE-A-RIVETS Il faudra pour ça un peu de matériel : 4 rivets, une pince à emporte pièces (voyez son prix encore dessus : 3,60€ chez un quincailler vendeur de merdasses en marchés), un marteau, deux anneaux en métal pour passer la sangle. Si vous souhaitez une sangle ajustable : 1,40m de sangle et une boucle ajustable.

Si vous préférez une sangle fixe, mesurez vous même la longueur selon votre souhait (1,2m devrait suffire). N’ayant pas assez de cuir pour faire la sangle, j’ai choisi une sangle en tissu un peu épais de 2,5 cm de largeur de couleur beige. Le polaroid pesant son petit poids et ayant l’expérience des épaules qui souffrent vite, plus la sangle sera épaisse plus le port sera confortable. Mais hormis la sangle, d’autres solutions peuvent être choisies : une ou plusieurs ceintures attachées ensemble, une ancienne sangle récupérée sur un sac ou d’autres types de cordelettes en cuir tressé qu’on trouve dans les merceries.

Dans un premier temps, il vous faudra découper de deux fines bandes de cuir : 1,5cm * 13,5cm de longueur.

8 : Perforation des trous (avec la pince à emporte pièces) et pose des rivets

10-POSE-DES-RIVETS

On perfore la pochette à 1,5cm et 3,5cm du bord de chaque côté. Voir au dessus la photo de la pochette en tissu collée avec les polas, j’y avais déjà fait les trous (bah oui, j’ai eu l’idée de la pochette intérieure un peu plus tard…).
On refait les mêmes trous avec les mêmes intervalles de distance sur les deux bandes de cuir découpées. On pose enfin les rivets de chaque côté en n’oubliant pas d’enfermer dans la boucle les anneaux de métal.
Attention, si vous choisissez comme moi de mettre deux anneaux différents, poser l’anneau le plus étroit sur la boucle de gauche et l’anneau le plus large sur la boucle de droite, c’est sur celui-ci que glissera la sangle ajustable.

9 : Découper un petit morceau de cuir de 8 cm de longueur totale et en sa partie la plus fine de 1,5cm de largeur (reproduisez à peu près le dessin ci-dessous)

11-SANGLES-01

10 : Fixation et couture de l’extrémité fixe de la sangle avec le morceau de cuir plié en deux découpé ci-dessus et l’anneau le plus étroit fixé côté gauche de la pochette. 12-DETAILS-SANGLE-1

11 : On procède à la couture de l’autre extrémité de la sangle avec l’autre boucle en n’oubliant pas d’insérer la boucle coulissante.
Pour une idée plus claire, je vous conseille vivement de regarder comment sont faits vos sacs avec anse ajustable ! 13-POSE-SANGLE-REGLABLE

12 : Dernier détail : le dessus du bouton pression est visible sur le rabat et n’est pas très esthétique.
Normalement, il disparait si on le coud dans une doublure, mais ce n’est pas le cas ici, alors j’ai recouvert un bouton du même tissu que la pochette intérieure et je l’ai collé sur le rabat… 14-BOUTON-POIS Résultat final :

imagefocuspochette

14-tryptique-final

(et puis pour le fun, essai d’un gif animé..(un peu pourri j’avoue))sx

Et puis si toi aussi tu rêves d’une pochette en cuir à emmener lors de tes ballades polaroidesques mais que tu n’as ni machine à coudre et que t’as pas trop envie d’acheter des accessoires ni d’aller à la chasse à la chute de cuir de biquette, ya peut-être moyen de passer commande, j’étudierai la question :) (voire même la possibilité de le faire dans d’autres couleurs de cuir)

%d blogueurs aiment cette page :