Tag Archives: détournement

DIY : avec un sac de « La Poste »

23 Avr

Un petit article pas bien long que j’aurais même pu titrer :  « DIY : avec un sac tout pourri de la poste », car on peut dire qu’il a bien vécu, plein de trous, de raccommodages fait de 3 fils cousus grossièrement !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

sacposte02

Bref, donc que faire du sac de la poste, récupéré par monsieur lors de ses années parisiennes, et qui a atterrit à Lille avec d’autres curiosités ? La machine à coudre enfin apprivoisée (du moins pour les lignes droites et les coutures basiques) et qui me démange régulièrement, j’ai envie de tester et de coudre tout un tas de choses et les possibilités sont dangereusement nombreuses (dangereux pour mon côté obsessionnel des trucs que je teste, que je commence et qui me plaisent bien).

Donc, comme dans les posts précédent, c’est un petit atelier pas bien sophistiqué, assez simple et sur le principe du recyclage avec le test d’un tuto proposé par un autre blog, celui de Suzette et Lucette, qui décrit pas à pas comment réaliser le coussin rectangulaire…
Vous connaissez cet engouement récent pour les triangles, les losanges, et toutes ces chouettes formes dans la déco ?  ben je suis tombée dedans aussi. Ce dernier coussin tout en longueur est le résultat des dernières petites chutes du grand sac en toile de jute de la poste : les deux coussins carrés faits, il ne restait que des petits bouts pas très intéressants ; n’osant pas les jeter, j’ai passé une soirée (voire deux) à découper, mesurer, coudre, assembler et voilà le résultat! Cool pour le nouveau canapé (plus si neuf que ça) qui revit après avoir rangé le coussin en laine plus adéquat pour l’hiver :)

sacposte03

Les deux petits coussins : c’est le sac de La Poste pour un des côtés et l’autre côté étant un tissu en toile de jute de couleur assez assez proche et provenant de chez Ikéa. Pour les dimensions, je me suis également basée sur des coussins made in sweden de 50 cm de côté. Pour que le coussin prenne joliment la forme de la housse, celle ci mesure 47 cm de côté. Quant au coussin en longueur : chutes de tissu du sac de La poste, toile de jute de chez Ikea et tissu en lin gris. Mini budget mais beaucoup de patience :)

sacposte04

sacposte05

Publicités

Déco : aménagement de l’espace bureau

9 Avr

Après vous avoir fait languir avec quelques ‘détails’ du bureau et surtout vous avoir fait admirer le mur peint à la peinture éco lait+pommes de terre ; voilà quelques photos avec une vue d’ensemble de là où je passe un peu de temps et les quelques éléments de rangement qui l’occupent… éléments chinés et détournés en grande partie !

Le bureau d’abord : trouvé en dépôt-vente à 40€, une petite patine rapide l’a fait passer d’une couleur jaune sombre à ce joli blanc crème naturel. On retrouve beaucoup de ses bureaux, quelquefois appelés bureaux d’instit sur lbc and co, souvent avec la même rangée de tiroirs de chaque côté. Une grande pièce centrale sur le dessus se relève, je n’ai pas encore bien saisi son utilité. Les 4 tiroirs sur le côté sont en fait 3 tiroirs, le premier du bas ayant deux poignées.

bureau

Le meuble accroché au mur est en fait un meuble vintage de salle de bain , on en trouve encore beaucoup aujourd’hui mais souvent d’une couleur bois sombre et vernis ou pire, repeint très vilainement pour lui donner plus de look (?). J’ai eu la chance de le trouver également dans une enseigne de dépôt vente à 5€, il était surtout déjà complètement poncé, inutile de se fatiguer avec lui. Le miroir central qui fait habituellement parti de son décor manquait, mais comme son utilisation a été détournée, ce n’était pas bien gênant… Ah oui, il ne restait qu’un seul bouton, ceux sur la photo viennent cette fois-ci d’une enseigne de déco, Zara Home, et étaient vendus par deux, ils ont coûté genre 7€  les 4 pendant les soldes!

armoire

Pour les accessoires du bureau, c’est à dire tous ces trucs pour ranger des machins utiles, futiles ou déco, j’en viens à vous présenter mon amour pour les anciens pots de verre. Ici, ce ne sont pas des  célèbres bocaux « parfaits » (ils sont tous utilisés dans la cuisine), mais d’après ce que j’ai cru trouver sur leur provenance, sont de fabrication allemande. Trouvés à Emmaüs  j’en ai ramené 6 (ils avaient quasi tous des couvercles différents), celui-ci sert à conserver le petit bazar de scotchs et autre bidules !

bocal

Ah oui, mon autre lubie et un de mes radars lors des ballades en vides-greniers ce sont ces petits pots (de lait, de crème, de thé ? Je n’en sais pas plus), je n’ai trouvé que ces deux là et ils semblent venir de Tchéquie d’après l’inscription et semblent être absents des services classiques en porcelaine que l’on retrouve partout.

pot_crayon

L’hiver étant terminé (du moins sur le calendrier), j’ai enfin rangé mon énoooooooooorme lampe de luminothérapie … et lui ai donnée congés jusqu’à l’hiver prochain. Donc cette lampe, vous vous en doutez aussi est une vieillerie industrielle trouvée en dépôt-vente, décapée par monsieur, elle attend encore une ampoule et un câblage correct !

lampe

Pour finir, un petit coin de verdure qui a élu domicile dans une petite tasse à café ou à thé en porcelaine. Je n’ai pas la main verte, mais celle-ci semble se plaire près de la fenêtre.

plante

Je vous rassure, « normalement », mon vieil ordi portable trône sur le dessus du bureau, mais celui-ci n’étant pas très esthétique (pas autant qu’un bel ordi à pomme), j’ai préféré l’épargner.

Voilà pour l’article tant attendu et des idées de détournements d’objets pour « habiller » votre bureau. J’aimerai pouvoir poster plus souvent, plus de créations ou d’idées, mais le soucis c’est que lorsque je me lance dans un nouveau projet DIY, je fais souvent assez compliqué, donc tout ça prend du temps. J’essaierai de ponctuer donc le blog un peu plus  avec des petits articles comme celui-ci !

(ah oui, et puis, si vous voulez me suivre de façon différente sur facebook, vous pouvez aimer ma nouvelle page et la faire partager :) j’y posterai certains en cours  https://www.facebook.com/MobilSweetHome)

DIY Couture : sacoches de vélo

29 Mar

etape001Qui dit blog dit régularité, créativité, curiosité de ceux/celles qui vous suivent et qui attendent la suite avec impatience ! Conséquence avec ce troisième article : petite pression !! d’autant plus que c’est DIY couture et que franchement ce n’est pas un domaine où je suis (encore?) super à l’aise, mais qui me fait vraiment envie … et le thème de ce fait-maison/fait-main couture va bien avec l’arrivée des beaux-jours, du printemps et de l’envie de couleurs pour mettre fin à cette morosité de cet hiver sans fin ! Je précise tout de suite que c’est accessible aux débutants. Donc si j’y suis arrivée, tout le monde peut le faire en suivant pas à pas les indications (d’ailleurs certaines indications pour ceux et celles qui maîtrisent a machine à coudre vous paraîtront peut-être superficielles, mais ça permet vraiment d’y aller pas à pas).

Donc pourquoi  avoir envie de coudre ses propres sacoches à vélo : j’en ai déjà une paire, très jolies, achetées il y a au moins 5 ans, qui ont tenues hivers comme étés, dehors sur le vélo, à balader des courses, du butin shopping ou autre contenant assez lourd par moments! Seulement j’avais payé le prix, 50 euros environ, chez Kitsch Kitchen … j’adore leurs motifs vintage, colorés et fleuris, qui allaient (vont toujours) parfaitement avec le vélo hollandais ramené d’Amsterdam ! Sauf que ces sacoches commencent à dater, et à me lasser …les mêmes modèles, avec des améliorations depuis ( renforcements pour les rendre plus rigides) coûtent toujours aussi chers, et ne semblent pas être si sophistiquées pour ne pas être faites maison, en version simplifiée ! après tout, il ne faut pas énormément de fournitures :

Sans titre-1 copie

En détail : – 2m de toile cirée en largeur 1,40m : 1m pour l’intérieur, 1m pour l’extérieur (2m de la même toile ou comme ici 2 toiles différentes d’1m chacune )
9 à 10 m de ruban de largeur de 3cm voire 4 cm dans l’idéal …
– 4 attaches clipsables (comme sur les cartables ou certains sacs à dos)
– ce que j’ai oublié sur la photo : du ruban scratch environ 30 cm pour fixer les sangles aux roues
60 cm de sangles plus épaisses OU 40 cm de scratch supplémentaire

ETAPE 1 :: Reproduire sur les toiles cirées les différentes pièces et les découper ETAPE 1 Commençons par couper les différentes pièces des sacoches avec les mesures que vous pouvez adapter (moins larges, moins hautes, faites quelques mesures sur votre vélo auparavant) .

Sur la photo ci-dessus un petit schéma pour découper et « optimiser » la surface de toile cirée et caser toutes les pièces dans 1m sur 1,40m. Vous pouvez faire tout de la même couleur, intérieur comme extérieur (dans ce cas, achetez 2m² de la même toile), ou variez comme vous le souhaitez.

Pour ma part, 2 toiles différentes, donc 1m² de chaque. On note que toute la structure du dessous (A) et celle du dessus (D) est en un seul tenant. On ne les reproduit qu’une seule fois, contrairement aux fonds des sacoches (B) et aux faces (C) qu’on découpe en double.

Pour chaque pièce, ajouter 1cm pour les coutures de chaque côté, soit 2cm en tout par pièce. Et donc on reproduit toutes ces pièces deux fois pour l’intérieur et l’extérieur des sacoches.

NB : pour celles qui utilisent de la toile cirée style nappe de carreaux, comme ici, je vous recommande vivement de remplacer les cm par un équivalent en « petits carreaux », ce sera beaucoup plus simple pour tracer les lignes, les angles droits ainsi que pour les découpes !

ETAPE 2 : Coudre ensemble l’intérieur et l’extérieur de chaque pièce

On va coudre ensemble toutes les pièces recto et verso, envers contre envers. Là encore, si vous avez choisi des petits carreaux, coudre sur cette face, c’est beaucoup plus simple ! Autre astuce, agrafer tout du long les pièces au plus près du bord de coupe pour faciliter la couture des deux toiles.

Ensuite, lorsque la couture est terminée, couper les deux toiles cousues entre elles, dans la marge  à environ 2 ou 3 mm de la couture (du coup, la partie agrafée est ainsi découpée). ETAPE-2

Entre nous, je me dis « ouf, heureusement que j’ai pris des photos, car moi qui n’ai JAMAIS rédigé de mode d’emploi, de méthode, j’ai peur de ne pas toujours être très claire !!)

ETAPE 3 :: Entourer la pièce D du ruban

Avant de coudre les différentes attaches, on va coudre autour de la pièce D le ruban (l’unique pièce « indépendante » que l’on peut entourer seule de ruban avant l’assemblage … vous comprendrez plus tard). Pour cela, j’ai repassé dans le sens de la longueur environ 164 cm de ruban afin de faciliter la couture.

ETAPE-3

ETAPE 4 :: Coudre des fixations et autres attaches

A ce stade, le mieux est de s’atteler à coudre toutes les attaches qui vont permettre de fermer les sacoches et de les attacher au vélo, c’est beaucoup plus simple lorsque les pièces ne sont pas encore assemblées entre elles.

A :: Couture des sangles clipsables sur la pièce D (2 pour chaque rabat, soit 4 en tout)

– couper 14 cm de ruban – replier le haut avec 3 épaisseurs de 2cm environ et les coudre en fermant le ruban par une boucle
– les coudre ensuite sur le rabat des sacoches en partant de 8 cm et 5 cm des bords
– faire la même chose pour les 4 sangles

etape-4AB :: Coudre les sangles clipsables sur les faces des sacoches, pièces C (celles qui vont avec les sangles vient de coudre, donc également 4 en tout)

– couper 15 cm de ruban
– former une bouche sur le haut avec 3 épaisseurs de 2cm environ et coudre ensemble ces épaisseurs
– Faire la même chose à l’autre bout du ruban avec 3 épaisseurs de 0,5 cm environ afin d’éviter que l’attache ne tombe.
– les coudre sur la face des sacoches en partant de 8 cm et 15 cm des bords à chaque extrémité
– faire la même chose pour les 4 sangles

etape-4B

C :: Assemblage du ruban scratch sur l’extérieur du dos, pièce A  à chaque extrémité, ce qui va servir à fixer les deux sacoches sur les roues

– couper 12 cm de scratch
– endroit contre envers, les coudre ensemble sur une largeur de 2,5 /3 cm environ
– les coudre sur la face extérieure des sacoches en le positionnant au milieu de la largeur et à environ 6 cm du bord
– répéter les mêmes 3 étapes ci-dessus pour l’autre extrémité de la pièce A

ETAPE-4-C

D :: Couture des sangles sur la partie centrale de la longueur de la pièce A

– couper 20 à 30 cm de sangle
– former une boucle afin d’y insérer le petit anneau rectangulaire en plastique
– refermer la boucle et coudre sur une double épaisseur la sangle sur environ 5 cm
– coudre enfin ces mêmes 5 cm sur l’extérieur de la face A à environ 8 cm du bord
– reproduire la même chose à l’autre extrémité

ETAPE-4-D

Autre possibilité pour fixer le système de sacoches sur le vélo : utilisez du scratch et non des sangles. Perso, j’ai préféré coudre des sangles, car je laisse les sacoches sur le vélo, je ne les enlève jamais. Si on souhaite enlever et remettre ses sacoches quotidiennement, les scratchs seront certainement plus simple d’utilisation.

ETAPE 5 :: l’assemblage des différentes pièces

On commence l’assemblage … aïe aïe, ça se complique ? pas trop si l’on coud doucement comme moi. Les multiples épaisseurs ne facilitent pas la couture, mais il ne faut pas éviter à tordre et plier les sacoches.

A :: Assemblage B + C

On coud dans un premier temps en s’aidant d’épingles (et on revérifie par la même occasion que les dimensions sont exactes et qu’on tombe bien sur les angles).

ETAPE-5-A

B :: Couture du ruban autour des pièces B + C assemblées

On coud  en une fois le ruban sur les 2 côtés ainsi que le bas.  Puis, on coud en une deuxième fois le ruban sur le haut de la pièce C

ETAPE-5-B

On reproduit la même chose pour l’autre sacoche

C :: Assemblage (B + C) qu’on vient de coudre avec la pièce A

Après la couture et dans un deuxième temps seulement, on entoure avec le ruban toute la pièce A avec la pièce B déjà assemblée à la pièce C (je n’ai pas pris de photos!! désolée). On reproduit la même chose pour l’autre sacoche

ETAPE-5-C

J’espère que chez vous, ça commence à prendre forme.

Vous vous imaginez déjà sur votre vélo, cheveux au vent, revenant du marché, la botte de carottes dépassant négligemment d’une sacoche … (le style Perrette et le pot de bridélice, mais en plus classe, ton panier c’est pas toi qui l’a fait toute seule pétasse, alors que moi mes sacoches c’est du DIY! )

D :: Assemblage final : tout ce qu’on vient de coudre avec la pièce D.

Je conviens que ce n’est pas très aisé, on doit plier et tordre les sacoches qui nous gênent.
– sur la face de la pièce D où on a cousu les attaches, on marque des repères à 2,5 cm
– on les reproduit sur la pièce A en prenant soin de tomber juste et d’être centré
– on épingle et on coud un rectangle de 11 cm de largeur environ en assemblant le tout.

ETAPE-5-D

Normalement, si vous avez réussi à déchiffrer mes explications, les sacoches sont terminées! Comme ma dernière  couture ne me satisfaisait pas et n’était pas très droite à cause de toutes les pièces assemblées qui me gênaient et comme il me restait du ruban, j’ai cousu deux bandes de ruban sur les horizontales, ça finit l’habillage des sacoches !

etape-6

Une dernière petite chose : pour rigidifier le fond des sacoches et en fonction de l’épaisseur de votre toile cirée, vous pouvez déposer dans le fond de chaque sacoche, une petite planchette en bois, en pvc souple ou autre (dimensions 10 * 33 cm)

Bon, je suis dans la totale incapacité de vous dire combien de temps prend la fabrication de ces sacoches … ça fait 15 jours que des bouts de toile cirée traînent dans le salon … j’ai « bricolé » ça dernièrement, 1h par jour, 3 fois par semaine… mais le temps de décortiquer le patron, assembler avec le ruban pour ne pas faire un truc trop crado ou trop amateur, ça prend du temps … mais si vous suivez le tuto et que vous avez à peu près tout à disposition, une aprem devrait suffire !

Evidemment, vous pouvez agrémenter l’intérieur d’une ou de plusieurs pochettes, de fermer les sacoches par d’autres systèmes, d’ajouter une poignée sur le haut pour en faire une sorte de cartable qu’on ballade pour ne pas se les faire voler sur le vélo… bref, moi je me suis arrêtée là pour cette fois, j’ai toujours mes sacoches attachées au vélo, mais les sangles sont multinouées, des rata-noeuds qui dissuadent les voleurs de s’y attaquer !

etape-finBUDGET – Coût total : 
– 2m de toile cirée : 3 * 2 € le mètre sur le marché = 6 €
– 9m (voire 10 pour plus de sûreté) de ruban de largeur de 3cm voire 4 cm dans l’idéal… c’est quasi le poste le plus cher : 9 € (1 euro le m), j’ai fouillé dans l’étalage d’un vendeur de mercerie au marché et j’ai pris un ruban/du biais rouge
– de la sangle : 2,8 € pour 5m (brico-dépôt)
– 4 attaches : on en trouve à tous les prix, chez castorama près de 4 euros la paire, ouille, ça fait mal ! sur le net, on en trouve pour moins cher… par chance, je me suis souvenue qu’un vieux sac de camping attendait qu’on le ramène à la déchetterie avec d’autres bricoles et surprise, il avait 4 attaches à la largeur parfaite!
– du ruban scratch : 1€ le m (chez Toto)

environ 20 € au total !

(photos Benoit Grellet et Catherine Boks – dessin Sophie Vanneste)

%d blogueurs aiment cette page :