Archive | Blablabla RSS feed for this section

Avant de mettre le blog en stand-by pour quelques temps …

10 Jan

Le 22 juillet je postais mon dernier article, j’ai honte, plus de 6 mois sans poster ! Presque un comble pour ce nouvel article où je vous annonce que le blog sera probablement en stand-by les prochaines/semaines et mois qui arrivent !

1503843_10202039408121986_150280569_nEn quelques mots et en quelques lignes, souvenez-vous du dernier article justement, celui du 22 juillet où je vous parlais du joli métier de tapissier que je découvrais à travers une expérience de 15 jours dans un atelier de tapisserie. Ce mini-stage s’inscrivait dans le cadre de mon projet de reconversion professionnelle qui m’a beaucoup (si peu) occupé l’an dernier. Je décidais en effet au début de l’an dernier de mettre de côté les recherches d’emploi en rapport avec mon expérience professionnelle dans le secteur culturel et associatif pour me concentrer sur la recherche d’une formation dans la tapisserie. L’envie de me « recycler » me démangeait depuis des mois et ce joli métier m’est apparu comme me correspondant en de nombreux points si bien qu’aujourd’hui la perspective de me dire que je vais devenir tapissière me remplit de joie (et de frousse aussi !!). Apres bien des déboires dans la recherche de LA formation et les démarches pour pouvoir y postuler et enfin être acceptée (Hiiiiiiiiiiiiiii), je pars demain (seule …bouhouhou) pour l’Aveyron avec pour objectif d’en apprendre le maximum, de repartir diplômée et d’ici 9 à 10 mois créer mon propre atelier de tapisserie.

Si par chance je dispose de temps, d’une connexion internet correcte et de l’envie de vous faire partager mes découvertes, alors j’essaierai de continuer d’alimenter ce blog.

Dans le cas contraire et pour ceux et celles qui veulent me suivre en images, je vous invite à faire un petit tour sur mon compte instagram qui vous donnera de mes nouvelles.

A bientôt ici ou ailleurs !

L’art du geste, celui de tapisser

22 Juil

Je ne suis vraiment vraiment pas régulière ces derniers temps… la faute à la chaleur, aux vacances, au manque d’inspiration ? rien de tout cela. Plutôt la faute aux questionnements existentiels…mais je vous rassure, ceux-ci sont en phase de résolution et de soulagement.

Aujourd’hui, un article sur un métier, un art, des gestes, un savoir-faire et des techniques auxquels j’ai pu m’essayer avec envie et grands questionnements il y a peu. Tapisser ça veut dire quoi ? ça veut dire (entre autres) redonner vie au voltaire de papi, au bridge de la cousine, ou à la chaise toute triste et élimée trouvée sur le trottoir. C’est aussi l’héritage de tata Yvonne qu’on avait mis au grenier, et auquel on ne trouvait aucun intérêt mais voilà que maintenant qu’on est installé, qu’on se sent adulte et qu’on se plait à changer ses petits meubles d’étudiants ikéa par du plus durable, on aimerait bien voir ce fauteuil à côté du coin lecture et des photos de famille.

Tapisser ça s’accompagne aussi d’un tas de verbes : dégarnir, mettre en crin, poser des ressorts, emballer, coudre, appointer, couvrir, tendre, habiller, etc. etc. Ceux-ci font plus ou moins mal aux doigts (ouille!), aux articulations(aïe), aux dos (mince), aux jeans (pas grave, ça fait grunge) ou à la tête (quand tu sniffes un peu trop de résine sous des températures follement estivales). Mais au delà de ces bobos et du fait que comme dans beaucoup de métiers d’arts, d’artisanat tu ne rouleras jamais en voiture blingbling et tu ne compteras pas tes heures (et encore moins ton taux horaire), c’est une passion, qui s’accompagne d’un apprentissage de savoirs et de techniques, de connaissances et de compétences et qui apporte beaucoup : des sourires des propriétaires qui n’en reviennent pas de la résurrection de leur fauteuil  aux satisfactions personnelles aussi d’être venues à bout d’un « chantier » compliqué et d’avoir apporté confort et nouvelle vie à ces Histoires de sièges.

Bref, passons les écrits et écoutons ces jolis sons de marteaux, de crin qui vit quand on pose son oreille sur le dossier juste terminé, voire même du son moins poétique de l’agrafeuse qui a permis quelques évolutions du métier et surtout de pouvoir travailler plus vite. Ces sons (pour celui qui n’entendra pas le bruit du marteau) sont accompagnés de quelques petits clichés de la réfection complète d’un bridge : du dégarnissage au re-garnissage en technique traditionnelle, avec les ressorts, le crin, les semences, la totale en gros avant l’habillage avec du tissu et passepoil diy (avec la machine à coudre de professionnel qui fait peur tellement elle va trop vite).

MOSAIQUE

Et au bout de nombreuses heures, le résultat :

avant_apres

Merci Manue pour ton accueil au Sofa Bleu et l’expression de ta passion (c’est pas grave si c’est contagieux hein) ! Et pour finir, quelques photos faites au sein de l’atelier (polaroid 600SE + scans de négatifs films fujifilm noir et blanc 3000)

pola02

pola01

pola03

Mieux vaut forcer l’attention que passer inaperçue (Gambettes Box de fév., mars, avril 2013)

4 Mar

Inauguration de la rubrique « blablabla », qui porte bien son nom, car je l’imagine bien ne s’adresser qu’aux filles (quoique :)…). Je ne sais pas vraiment quel sera le contenu de cette rubrique, on verra avec le temps, mais parlons futilité, légèreté en attendant le printemps qui pointe son nez …

photo_carteDonc aujourd’hui, je vais vous parler de mon petit pêché mignon mode, les collants !  Car je suis presque tous les jours en jupe/robe ou short, j’en porte beaucoup plus régulièrement que je ne porte de jeans ou autre pantalon. Du coup, j’en ai pas mal, unis, ou à motifs, plus ou moins sobres et plus ou moins chauds ! (J’en avais même fait des séries au polaroid ou en numérique … il va falloir que je reposte ça tiens!) J’en achète souvent à prix réduits, en soldes, principalement dans les enseignes de prêt à porter, pas vraiment chez les spécialistes de la chose.

Il y a un mois, j’ai découvert sur le net la « gambettes box » et je me suis dit « ouahhhhhhh quelle idée géniale » ; les visuels et photos du site étant à tomber, j’ai fait de l’oeil à mon homme qui m’a abonné le mois dernier! Ahhhhh « trop contente » (pour faire style, « je suis encore jeune ») ; ma première box était celle de Février.

Je l’ai reçu le 16 février (alors qu’elle était censée arriver pour la saint valentin, mais soit, je ne les aurais pas portés de toutes façons…). Première chose, à l’image du site :   le packaging et la présentation sont vraiment joliment pensés, les cartes et photos toutes de qualité (zut, j’ai tout ouvert et je n’ai pas pris le temps de faire une photo de la box, mais vous en trouverez facilement sur le net) !

Concernant les collants, ENFIN, je peux les porter, ENFIN on atteint des températures décentes !
Le noir est de super qualité, doux, pas trop épais, mais suffisamment pour le porter aux alentours des 10 degrés, et c’est vrai que les seuls collants noirs que je portais étaient de marque inconnue, pas bien chères et là la différence est là !

Quant au résille …ah le résille, j’en portais quand j’avais 25 ans, j’en avais des noirs et même un rouge. Je ne me souviens même plus avec quoi je les mettais, mais il a fallu trouver une tenue pour « casser » le côté un peu provoc’ des résilles … En cas de « dubitativité » sur ces collants résille, les créateurs de la gambette box n’ont cependant pas manqué de nous joindre une jolie carte avec des photos hypra classes de Catherine Deneuve, Marylin ou Audrey Hepburn, histoire de nous montrer qu’on peut être hyper méga classe avec des bas résille et que ça ne rime en rien avec midinette vulgaire …

Conclusion, je suis toute gaiete d’être abonnée à cette box, j’espère que les créateurs des gambettes box vont nous dénicher quelque chose d’original, classe et facilement mettable avec tous types de tenues !

Et pour l’illustration de l’article, allons-y pour quelques photos prise cette après-midi ! (« vite dépêche-toi, j’ai pas envie que les voisins nous voient » … même si j’ai quand même pris le temps d’essayer d’autres chaussures avec une jupe totalement classique et basique, comme quoi les résilles se portent assez facilement, même quand on n’a plus 25 ans…le chat roux de la couré semble du même avis!)

photo_1

photo_chat

Dernières photos : les collants en intérieur pendant les travaux de couture du prochain DIY propice au printemps (il faudra être patient, la machine à coudre et moi, c’est une histoire toute récente)

photo_machinecoudre

// Edit et complément à cet article … du 12 avril //

Depuis la rédaction de cette petite review, j’ai reçu dans ma chère boîte aux lettres deux nouvelles box, donc 4 paires de collants, avec évidemment et sans surprise, les collants noirs opaques 40 deniers, toujours de bonne qualité et toujours utiles et deux paires de collants fantaisies.

La paire de mars d’abord : gambettes box a collaboré avec la célèbre marque Dim pour ce mois-ci : les collants étant emballés dans une pochette surprise, le but étant de rendre la découverte encore plus excitante… malheureusement, pour moi et pour beaucoup d’abonnées, la bonne surprise s’est arrêtée à la découverte de collants de couleurs improbables pour le mois de mars et aux motifs pas assez sobres pour ma part. J’ai en effet reçu une paire de collants fantaisie marrons (c’est la couleur dont je suis la moins fan !). Le truc bien frustrant quand même c’est qu’il y a eu 4 ou 5 paires différentes distribuées à toutes les abonnées : la paire comme la mienne en noire, marron, vert et bleu (tout m’aurait plu sauf celle que j’ai reçue) et d’autres paires à d’autres motifs fantaisie légèrement plus sobres … j’ai cru lire que certaines avaient reçu une paire unie grise et là, j’avoue je ne comprends plus vraiment le concept de la gambette box… Je crains qu’il y ait eu pas mal de désabonnements suite à cet envoie ou du moins pas mal de tentatives d’échanges sur la page facebook (mais qui aurait bien voulu de mon collant marron …)

Passons, j’ai continué d’être abonnée en me disant que les cartes glissées dans la box de mars présageaient vraiment du changement, de la couleur printanière et des rayons de soleil pour le mois d’avril. Quand je dis couleurs et rayons de soleil, rien ne me fait peur (aujourd’hui,j’ai des collants jaunes, hier ils étaient framboises…faut bien provoquer et aller chercher ce soleil d’une façon ou d’une autre).

La gambette box arrive, bien dans les temps … je prends presque mon souffle en l’ouvrant et là je découvre un collant fantaisie qui s’appelle « Éclaircies » et qui est couleur bordeaux !!! hého la team, ÉCLAIRCIES ?? Pour moi éclaircies = pastels, couleurs claires, soleil ! alors la couleur n’est pas vilaine, mais bordeaux, encore une fois, grande interrogation… elles siéront mieux en septembre ou octobre, mais pas là maintenant …

Je constate qu’il y a pas mal de mécontentements sur la page facebook, une couleur qui interloque, mais combien d’insatisfaites sur le total des abonnées ? peut-être que cette sobriété satisfait la grande majorité des abonnées et dans ce cas, l’argument de la gambette box n’est pas vraiment bien explicitée … moi je m’attendais à des collants introuvables, des couleurs et des motifs inédits en France. Des fantaisies de ce type, je sais les dénicher toute seule et nul besoin d’y passer du temps ! Le bon point est tout de même la qualité, mais ça ne suffira pas pour beaucoup d’abonnées sur le long terme.

Donc je résume mon expérience par de la frustration, mais je continue d’être abonnée… au moins jusqu’en juin, donc encore deux boxs à recevoir ; la box s’arrêtant l’été, j’aurais une belle collection de collants pour la rentrée.

Ci-dessous les collants de mars et d’avril mis en scène Et des idées de personnalisation de collants DIY en quelque chose de plus fantaisiste me trottent en tête :)

gambetteboxmars

gambetteboxavril

%d blogueurs aiment cette page :